A l'heure où je rédige cet article, j'ai déjà repéré sur le portail internet de la médiathèque tous les titres disponibles de cet auteur. Denise Mina, un vrai coup de foudre "polardesque" ! Deux morts en apparence sans aucun lien : un riche homme d'affaire se pend dans le jardin de sa somptueuse demeure, une jeune femme est tuée dans la maison de sa mère, le visage détruit à coups de pieds. Une affaire dans le Kent, une autre dans la banlieue bourgeoise de Glasgow... L'affaire urbaine est confiée à Alex Morrow, sergent de police et enceinte de jumeaux, une enquêtrice atypique dont le frère est un pilier de la mafia locale. Elle a choisi d'être du bon côté de la frontière, du côté de la loi et du droit. Elle sait cependant que cette frontière est fluctuante et qu'il est impossible de s'affranchir complètement de son passé.

Le suspense ne réside pas dans le fait de découvrir le coupable. L'auteur le dévoile au lecteur dès les premières pages puisque nous suivons parallèlement l'enquête d'Alex Morrow et les affres dans lesquelles se débat l'un des garçons qui a participé à l'assassinat de Sarah Errol. Nous la voyons se battre contre un chef que sa nomination a grisé et qui maltraite ses subordonnés. Elle doit lutter aussi contre les solutions faciles : accuser deux des enfants d'une amie d'enfance. La revoir lui permettra de constater le chemin qu'elle a parcouru, de sa barre HLM dans un quartier malfamé à sa petite maison dans une rue tranquille. Ce personnage, qui s'est forgé une carapace pour s'imposer, la virago au verbe haut, est une femme sensible qui trouve la force d'avancer et d'affronter les aspects les plus sordides de la société dans la promesse de vie qu'elle porte en elle. Les jumeaux se rappellent à elle dans les moments difficiles, donnant du pied et du poing dans son ventre, l'ancrant dans une réalité positive et saine.

Denise Mina réunit dans ce roman tous les ingrédients du parfait polar : un contexte étoffé, une intrigue intelligemment construite, des personnages complexes et attachants et last but not the least : un titre qui est plus qu'un titre. Ces guêpes apparaissent plusieurs fois dans l'histoire, toujours subtilement amenées. A vous de découvrir comment en dévorant ce roman !                                                   Plus d'infos sur Babélio !

Source: Externe