Source: Externe

   C'est très rare que je m'arrête sur la couverture d'un roman... Quand je pense à la stratégie marketing mise en place pour attirer le chaland, aux heures passées pour trouver LA bonne image, j'ai l'impression d'être une mauvaise élève ! Une fois n'est pas coutume, j'ai été interpelée par ce dessin, ce coeur végétal avec ses artères en forme de branches et ces oiseaux blancs, presque identiques. Elle prend tout son sens à la lecture de l'histoire. Pour moi, ce coeur, c'est la ville de Little Wing dans le Wisconsin et les oiseaux ses habitants. 

   Nicolas Butler nous raconte l'amitié entre quatre garçons de la ville, amitié, qui au fil des années, devient plus complexe et passionnante à suivre pour le lecteur. Le plus ancré dans cette terre, c'est Hank, devenu fermier à la suite de son père. Il n'envisage pas son existence ailleurs et vit, en harmonie avec les saisons, au côté de Beth,sa femme, la jolie Beth que les autres garçons rêvaient aussi de serrer dans leurs bras. Et puis, il y a Lee, le musicien, l'artiste, adulé par ses fans, marié à une vedette de cinéma. Il est parti de Little Wing, bourgade sans réelle personnalité, et pourtant, il y revient toujours. Ces deux trentenaires prennent soin de Ronny, le costaud, le héros des rodéos, qu'une mauvaise chute, sur un trottoir, un soir de cuite, a rendu très vulnérable. Ils protègent ce colosse devenu un peu enfant avec un dévouement quasi sans faille. Un peu à l'écart, à toujours essayer de se faire accepter par le groupe, se trouve Kip. C'est le m'as-tu vu de service, celui qui irrite, agace avec ses manières de nouveaux riches. L'auteur leur donne tour à tour la parole et les portraits se nuancent, se précisent. Personne n'est exactement comme les autres l'imaginent.

Qu'ils décident de rester dans leur ville natale ou de la quitter, tous partagent le sentiment d'appartenir à une communauté, soudés par une enfance et une adolescence communes. Qu'ils quittent Little Wing pour Chicago ou New-York, ils gardent, imprimés sur leurs rétines, les paysages du Wisconsin !

Un très beau roman !

Merci Céline pour le prêt !