Source: Externe

 

   Le titre n'est pas des plus délicats : "Morceaux de choix"... Il s'agit d'un torse humain déchiqueté par les requins, repéré près du rivage d'une plage de Hopetoun et d'une tête retrouvée dans une grotte marine à quarante kilomètres de la même ville. Alan Carter nous amène en Australie pour une enquête bien ficelée, qui ne casse pas les codes du genre mais les utilise intelligemment.

   A Hopetoun, en Australie Occidentale, Cato Kwong, ex-Golden Boy de la police, va renouer avec son ancienne petite amie, Tess Maguire, sergent-chef. Tous les deux traversent une mauvaise passe. Le premier est "placardisé" à la brigade du Bétail pour avoir trop joué avec la vérité pour faire aboutir rapidement des affaires. La deuxième se remet difficilement d'un passage à tabac lors d'une intervention dans un bar. Ces deux "cabossés" vont collaborer pour résoudre le mystère de "Monsieur Nageoire", surnom du tronc mystérieux, dans l'espoir que ce travail les remette "en selle".

   Hopetoun, sympathique petite ville, opère une mue depuis l'installation d'une mine de nickel qui draine une population d'ouvriers : des locaux et aussi des étrangers qui ont confondu l'Australie avec un nouvel Eldorado. Cato Kwong et son partenaire à la brigade du Bétail Jim Buckley, un vieux de la vieille qui préfère les embrouilles entre éleveurs à celles entre humains, vont devoir naviguer à vue dans ce bled pour mettre au jour tous les tenants de ce meurtre.

   En parallèle, un inspecteur à la retraite, Stuart Miller, un anglais, un "Pom" selon les Australiens, croit avoir retrouvé à Hopetoun la piste d'un serial killer qui a commis ses premiers meurtres à Sunderland, dans le Nord de l'Angleterre et puis s'est expatrié pour continuer ses exactions.

   L'auteur joue sur l'unité de lieu : un coin paumé perturbé par une mine qui apporte richesse et désordre, l'unité de temps, Cato et Tess n'ont que quelques jours pour faire leurs preuves avant qu'une équipe plus affûtée ne prenne le relais, l'unité d'action : l'arrestation de meurtriers malgré les "croche-pattes" de personnes qui n'ont pas intérêt à ce que la vérité éclate. 

   La quatrième de couverture parle de "Far West australien". Ce roman est sans conteste dépaysant et décrit bien les moeurs peu évoluées de certains autochtones.

   Une enquête policière crédible et un personnage principal Cato Kwong qui ne demande qu'à devenir récurrent.

Merci aux éditions Bragelonne pour ce livre qui paraîtra le 16 mars 2016