29 septembre 2016

Oublier le" collectif" et se laisser porter ?

   Le début de cette fiction est un classique du genre "manuscrit miraculeusement retrouvé". Vincent König, dépositaire des archives d'une écrivaine suisse Esther Montandon, découvre, au milieu de factures, les fragments d'un texte qui le bouleverse. L'auteure a tenté de déposer sur quelques pages blanches son amour pour Louise, petite fille ardemment désirée et perdue dans un terrible accident, l'année de ses quatre ans. L'aventure des 68 a amené ce livre jusqu'à ma boîte aux lettres et je l'ai lu, moi qui évite avec soin... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :