Source: Externe

   Rares sont les romans que je lis à" l'économie", un chapitre par soir pour ne pas les terminer trop vite.Mr North en fait partie. Dernier livre écrit par Thornton Wilder en 1973, il nous transporte à Newport durant l'été 1926.Théophilus North, 29 ans vient d'abandonner sans regret sa carrière d'enseignant et se donne l'été pour réfléchir à ce qu'il veut faire de sa vie. Un été, c'est relativement court pour un homme qui comme il le souligne au début du roman, a eu 9 vocations successives : saint, anthropologue, archéologue,détective, comédien, magicien, amoureux, aventurier et homme libre. Vous l'aurez compris, notre personnage est "complexe" et ses péripéties estivales sur l'île d'Aquidneck vont se révéler aussi savoureuses que cocasses.

   Les exploits de son frère au tennis quand il était étudiant à Yale lui permettent de rentrer en contact avec le directeur du Casino, le club sportif. Celui-ci lui confie l'entraînement des enfants et lui conseille de proposer ses services comme lecteur pour personnes âgées. Notre homme a un pied dans la place et bientôt même les deux roues de son vélo. Les demandes de cours et de lectures affluent et amènent chaque fois le jeune homme à pénétrer dans l'intimité d'une famille et à devoir dénouer d'invraisemblables situations.

   Les  qualités nécessaires pour ses 9 vocations lui seront utiles pour tirer d'embarras et rendre heureux chacun de ses "clients". A chaque chapitre son noeud d'embrouilles que Teddy va démêler, s'aidant de ses connaissances littéraires et de son imagination débordante.

   Si vous recherchez un roman mené tambour battant, à l'intrigue vraisemblable, au style efficace et sans digression, je ne vous conseillerai pas Mr North. Si, comme moi, vous aimez les écritures élégantes et malicieuses, de même que les ambiances délicieusement surannées, vous allez vous REGALER !

Une pépite "vintage"

Lu en numérique via Netgalley