Source: Externe

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona et s'inspire d'une de ses photos.

   

18 heures, plage de Saint-Guirec

Caroline gara la voiture sur le parking en front de mer. Elle vit le drapeau rouge vif et son message de prévention "baignade non surveillée". Elle ne se sentait pas concernée, personne ne pourrait la contraindre à sortir du véhicule. Le siège baissé, les yeux fermés, elle laissa le calme et le silence l'envahir. 

10 heures,  entretien dans le bureau du DRH

"Désolé Caro mais je ne vais pas être tendre pour ton évaluation. La gentillesse, c'est bien sympa mais ce n'est pas ce qu'on attend d'une chef de service. Ou alors, change de boulot et deviens assistante sociale ! "

13 heures, sms de sa mère au self

"Je dis ça, je dis rien, mais tu te laisserais pas aller ma chérie ? Je trouve que tu as pris du poids. Combien de fois t'ai-je répété qu'un homme se retient pas l'estomac mais que nous,les femmes, devons rester minces et séduisantes ! Ecoute mes conseils, fifille, sinon ton Marc ira voir ailleurs."

15 heures, sms de Marc lu à la pause café

" Pupuce ! J'ai invité les voisins pour ce week-end. Je compte sur toi pour te surpasser. Essaie de varier un peu le menu. J'ai regardé sur Internet, il y a plein d'idées buffet sympas. Je te les ai mises en favori."

   Caroline, surnommée depuis le lycée Smiling Face, pressa ses poings sur ses paupières pour empêcher les larmes de couler. Elle n'allait pas rentrer à la maison ce soir. 

17h50, appel de l'agence de voyage

" Madame Leseur, vous avez de la chance, il reste une place sur le vol "Brest-Barcelone", un désistement de dernière minute. Vous pouvez passer chercher votre billet. Nous avons aussi effectué les réservations pour l'hôtel."

  La jeune femme démarra et prit la direction de l'aéroport. Le sourire mécanique avait disparu de son visage, laissant apparaître  des traits plus détendus mais animés d'une douceur farouche.