Source: Externe

 

Juillet

Lire le moi après mois de juillet de Caroline Doudet et se lancer / Vaincre ma timidité pour me raconter (un peu) /  Dédicacer "Plage Sainte-Anne" pour la première fois dans ma librairie chouchou / "Jouer" à l'écrivain / Rire avec les amis venus à cette occasion / Etre saisie sur le vif à parler avec les mains par la photographe M.C, que je remercie encore / Retrouver celle qui renaît toujours de ses cendres, phénix virevoltant/ Enchaîner d'autres dédicaces avec des fortunes diverses, mais riches d'humanité / En vacances à partir du 14 juillet, une nouvelle habitude à prendre/ Regarder le défilé avec Mister H., éminent spécialiste et fredonner intérieurement "Le régiment des fromages blancs s'en va en guerre contre les pommes de terre"/ Fêter les succès de Bibiche et Grand Chat / Se dire que mes filles deviennent de jolies personnes/ Trouver un pied à terre pour Grand Chat à Nancy / Goûter les "bergamotes", bonbons qui font penser à du thé solidifié / Lire un pavé "Le gang des rêves", 900 pages qui filent à toute allure / Lire "Leçons de grec" / 200 pages qui donnent du fil à retordre / En langage Tour de France, enchaîner une étape de plaine et une de montagne/ Se faire la réflexion que je suis plutôt montagne cet été/ Assembler des tissus teints artisanalement pour réaliser le fond d'un patchwork/ Avoir le sentiment qu'un tableau de Nicolas de Staël apparaît/ Bientôt, sur ce décor, viendront s'appliquer des coquelicots/ Fleurs fragiles, rouge intense, mais sans violence/ Retrouver le marché du jeudi et le café avec ma C./ Réfléchir à un troisième roman, le laisser venir à moi / Se demander si le deuxième trouvera un éditeur / "C'est pas mal, ces fleurs bleues, tu connais ?" "Oui, mon chéri, ce sont des agapanthes et il y en a dans le parterre devant la fenêtre de la cuisine. "Non ?" "Si !"/ Mister H. et la botanique ou l'histoire de l'homme qui regardait sans voir/ Adorer la série "La folle aventure des Durrell" et vouloir vivre à Corfou / Vouloir aussi être Louisa et posséder son humour si british / Croquer dans les tomates du jardin paternel / Broder une nouvelle merveille en glazig et se bousiller le bout des doigts / Discuter lecture et écriture avec une journaliste/ Plus qu'une interview, une rencontre / Perdre le même mois Simone Veil et Jeanne Moreau / S'interroger sur les conversations qu'elles partageront là-haut.

 

Source: Externe