23 août 2017

Leur séparation de Sophie Lemp

   Une fois la dernière page arrivée, trop vite à mon goût, je n'étais pas certaine de mon ressenti. Ce récit autobiographique, raconté avec simplicité, peut apparaître au premier abord terriblement banal. L'auteure a dix ans en 1989, quand ses parents se séparent. L'entité "papa-maman" vole en éclat et elle mesure son impuissance à recoller les morceaux. Cette séparation est "la leur", mais cette famille désunie, avec elle comme seul trait d'union, demeure à vie "la sienne". Sophie Lemp laisse son enfance revenir des... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 août 2017

Hôtel du Grand Cerf de Franz Bartelt

"Elle respira la nuit, en renversant sa tête en arrière. Les étoiles lui tombèrent dans les yeux. Elle en fut comme éblouie."     Quel bonheur de découvrir Franz Bartelt ! Sur les conseils fort avisés d'un libraire, je me suis lancée dans la lecture de ce roman policier. Roman policier ? L'appelation est ici réductrice tant pour la narration qui se joue des codes du genre que pour le style, parfois "brut de pomme", parfois d'une merveilleuse sensibilité. L'hôtel du Grand Cerf se trouve à Reugny, au coeur des Ardennes.... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
16 août 2017

Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill

Le roman de Nathan Hill est une somme, le résultat d'une addition improbable mais réussie. L'ensemble débute est une féroce critique des médias contemporains. Au Etats-Unis, en 2011, le Gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, est victime d'un "attentat". Du moins est-ce ainsi que les journaux télévisés qualifient le fait qu'une femme âgée ait jeté des poignées de gravillons sur le politicien alors qu'il traversait un parc. Faute d'informations fiables, la machine médiatique s'emballe, des "experts" s'expriment ad nauseam,... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 06:42 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2017

Une putain de catastrophe de David Carkeet

   Sachant que "Le linguiste était presque parfait", le premier roman ayant pour personnage Jeremy Cook, m'avait laissée de marbre et que j'ai fait rimer tous mes cours de linguistique avec matière soporifique, vous pourrez vous demander et avec raison, pourquoi (mais oui pourquoi ) a-t-elle lu "Une putain de catastrophe" ? Je vous épargnerai les "Qu'allait-elle faire dans cette galère ?" et autre "Souvent femme varie, bien fol qui s'y fie". J'ai déjoué les pronostics défavorables et adoré ce livre de David Carkeet. ... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 18:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :