Source: Externe

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'une photo de Kot.

 

Au matin, estomper sous le fond de teint les traces de la nuit. Se construire, touche par touche, un visage. Appliquer soigneusement de l'ombre à paupières pour affronter la lumière. 

Choisir sa tenue : des couleurs sobres, des coupes classiques. Offrir aux regards une apparence lisse. Quand il fait jour, disparaître.

Marcher dans la rue pour rejoindre le métro dans la ruelle sombre débouchant sur l'artère principale. Ne pas lever les yeux vers le ciel. Jouer à Icare lui a déjà coûté son dernier emploi. Une femme, elle l'avait oublié, ne flamboie pas. 

Rire aux plaisanteries du patron, mais ne pas tenter à son tour un trait d'esprit. Ne pas exposer au jour ses idées, ses réflexions. Se contenter de tâches d'exécution.

Chaque soir, prendre la résolution de briller comme un soleil au matin. Se lever le lendemain et cacher l'éclat de sa peau sous le fond de teint.