Source: Externe

La dernière page d'un roman lue, je commence déjà à ébaucher mentalement mon avis. Pour Miss Jane, il était extrêmement nuancé, mais démarrait par un point positif : la couverture. Visuellement accrocheuse, elle traduit avec audace et pudeur la personnalité du personnage principal, de même que son handicap.

Jane Chilsom vient au monde en 1915 dans une ferme du Mississippi. Elle n'est pas désirée, fruit d'une relation entre son père fortement alcoolisé et sa mère, rendue presque inconsciente par le laudanum. L'un et l'autre d'ailleurs se sentiront responsables du handicap de leur fille, tant ils peineront à se souvenir des circonstances de sa conception. L'appareil génital de l'enfant ne s'est pas entièrement développé in utéro,ce que le docteur Thompson remarque dès sa naissance. Cette "différence" se traduit dans ses premières années par une incontinence qui l'oblige à rester à la maison. Un court passage à l'école, plutôt réussi, lui fera vraiment prendre conscience de sa singularité et l'amènera à préférer l'environnement sécurisant de la ferme familiale. Devenue adolescente se posera la question du désir.Elle est belle,distante et les garçons, pourtant au courant par la rumeur de son handicap,commencent à lui tourner autour.

Nous allons suivre Miss Jane de sa naissance à sa mort, le récit de son existence étant entrecoupé par des courriers adressés par le docteur Thompson à d'éminents spécialistes dans l'espoir que la chirurgie réparatrice progresse.
Le roman s'intitule Miss Jane et l'auteur décrit minutieusement les petits bonheurs émaillant son quotidien. Les travaux à la ferme, les promenades au sein d'une nature changeant au fil des saisons, l'éveil des sens, tout semble consigné avec une volonté terrible de nous "prouver" que cette jeune femme aura su trouver sa place dans la société et vivre assez sereinement sa différence. D'elle, j'ai surtout retenu une sagesse presque exagérée. Tant de pondération dans l'attitude finit par être difficilement crédible.

Je me suis surtout attachée aux autres personnages, le couple Chilsom, deux taiseux camouflant leur souffrance, Grace, la soeur aînée de Jane et sa soif de liberté, le Docteur Thompson et son curieux élevages de paons, les métayers de la ferme. Leur vie, en particulier durant la crise de 29, m'a beaucoup intéressée. Je les ai trouvés bien plus réalistes que Jane, avec leurs failles mises au jour.


Une lecture en demi-teintes

Lu en numérique via Netgalley