13 mai 2016

Un "achachi" pour Qinaya...

   Mister H. est tombé en arrêt devant cette BD dans une librairie. Il s'est dit : "Bon sang mais c'est bien sûr, elle est faite pour mon Albertine !" et il me l'a offerte. Il connaît mon affection pour les gens ordinaires, pour les personnages "ronchonchons", les bougons au coeur tendre. La couverture nous montre Gabriel, 74 ans, boucher à la retraite, pas plus motivé que cela par l'arrivée de Qinaya, une petite orpheline péruvienne de 4 ans, adopté par son fils et sa belle-fille. Le regard perplexe qu'il pose sur... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

11 mai 2016

J'ai fait tapisserie...

   Vous avez vu cette ouverture ? Le couple de danseurs est partiellement caché par trois bandeaux élogieux, de quoi tétaniser mes petits doigts devant l'écran. Ecrire un article mi-figue mi-raisin sur un livre encensé par tant de lecteurs de qualité, c'est un exercice périlleux.  Depuis sa sortie, ce roman me tente énormément. Quand je me trouve dans cette situation, je m'efforce de ne rien lire, rien voir, rien écouter sur celui-ci pour ne pas être influencée au moment de découvrir les premières lignes. Je me... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
09 mai 2016

Atelier n°48

   Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'une photo de Leiloona (On n'est jamais mieux servi que par soi-même !) Caspar Friedrich vs Bibi    Vous connaissez, j'en suis certain, le tableau de cette "enflure" de Caspar Friedrich : Le voyageur contemplant une mer de nuages. Pour rappel, si comme moi, votre culture comporte quelques lacunes, son oeuvre représente un homme de dos, face à l'Océan dissimulé sous le brouillard. Personnellement, je ne trouve pas qu'il y ait de quoi... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
04 mai 2016

L’œil est un petit Christophe Colomb...

  A l'heure où je vous écris, le mystère n'est toujours pas résolu. Comment ce livre de Philippe Costamagna est-il arrivé dans ma boîte aux lettres ? L'énigmatique enveloppe en provenance des éditions Grasset contenait cette "Histoires d'oeils", où l'auteur explique cette "profession" si particulière dans le domaine de l'art. Philipppe Costamagna est un "oeil", comme en parfumerie, il existe des "nez". La grande différence réside dans le fait que le "nez" est créateur alors que "l'oeil" est découvreur. Sa science est celle de... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 mai 2016

Atelier n°47

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'une photo de Julien Ribot. Mes pas aux siens mêlés   6h25 à ma montre connectée, j'arrive à la place du Centre. Je suis bien dans les temps. Les pavés luisent et semblent absorber les lumières des cafés environnants. Attention à ne pas glisser, je règle ma foulée et aperçois de l'autre côté du parc une silhouette abritée sous un parapluie.     La pluie ne me gêne pas. J'aime sentir les gouttes ruisseler sur mon visage et se mélanger à la... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
29 avril 2016

Courir pour se retrouver...

   L'héroïne de ce roman d'apprentissage, Nina Gary, est la soeur presque jumelle de l'auteur Rachel Khan. Elle est le fruit du métissage : sa mère est polonaise et juive, son père est gambien et musulman. Nina se retrouve à la fois héritière de deux lourds passés, la Shoah et la colonisation mais aussi de deux cultures très riches. A la maison, ce "mélange" est harmonieux, l'amour que se portent ses parents est un extraordinaire liant. Nina grandit entre la synagogue qu'elle fréquente assidûment avec son grand-père Yoram... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 10:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

27 avril 2016

Adopte un commissaire...

  Les amoureux de l'Italie  auront reconnu sur la très belle couverture les monuments emblématiques de Florence. Le palazzo et le Ponte Vecchio, la cathédrale Santa Maria Del Fiore nous invitent déjà au voyage. La petite Coccinelle appartient au commissaire Bordelli, 53 ans, qui tente de survivre aux températures écrasantes de cette fin juillet 1963. Il n'a pas déserté la ville comme beaucoup et lutte à la fois contre la chaleur, les moustiques et les souvenirs encore très présents de la Seconde Guerre Mondiale. Le seul... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
20 avril 2016

Tempête sous un crâne

   Le titre de l'article pourrait sembler cliché mais il convient tout à fait à l'expérience de lecture vertigineuse qu'Alexandra Fritz nous offre ou nous "assène". Cette histoire tient plus de la grande claque dans la figure que de la caresse sur la joue procurée par un roman feel good. Elle donne la parole à quatre "branques", deux femmes et deux hommes. Ils séjournent tous dans un hôpital psychiatrique et se côtoient dans les salles communes, les couloirs, l'atelier ou le parc. Le quotidien de l'établissement médical... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
18 avril 2016

Atelier n°46

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'une photo de Kot.   En ces temps où fleurissent les guides insolites, je vais proposer le mien qui ne vend pas du rêve mais du débilitant. Tous les goûts sont dans la nature ! Mon coeur de cible : les masochistes.  Allez, je vous sens impatients de découvrir mon concept. Je vous propose quelques lieux où il ne fait pas bon s'attarder, à moins d'aimer se morfondre voire se mortifier. La salle d'attente du dentisteSi le vôtre comme le mien est du genre... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
14 avril 2016

Les yeux plus gros que le ventre...

   J'attendais avec beaucoup d'impatience la sortie en poche de ce roman. J'avais lu des articles assez enthousiastes  ( chez Cuné et Clara) et la perspective de me plonger dans ce pavé me réjouissait. Mais la magie n'a pas vraiment opéré. J'ai bien aimé l'histoire mais je me suis forcée à terminer les 740 pages, victime du classique "les yeux plus gros que le ventre".    1974, colonie de vacances de Spirit-in-the-Woods qui accueille chaque été de jeunes talents. Julie Jacobson,14 ans ,se retrouve presque... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 17:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :