09 janvier 2018

La maison à droite de celle de ma grand-mère de Michael Uras

  Séduite par la couverture très colorée et la promesse d'un roman " joyeux", ode à la Sardaigne, je n'ai pas hésité à solliciter le dernier roman de Michael Uras. Je l'ai apprécié, mais pas pour les raisons évoquées plus haut. Sur cette île écrasée par le soleil sourd une étrange mélancolie, une tristesse à fleur de peau. Le personnage principal, Giacomo, traducteur de trente-six ans, est installé à Marseille. Il a fui la Sardaigne, une mère envahissante, un père réfugié dans le silence. Il a instauré au fils des années une... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 09:23 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

01 janvier 2018

Où passe l'aiguille de Véronique Mougin

Ce roman qui a clos pour moi l'année 2017 m'a permis d'ajouter à mon lexique intime un mot : "réfilience". Véronique Mougin, dont le premier livre était une satire grinçante des moeurs des nantis de la planète, retrace dans "Où passe l'aiguille" l'histoire de son cousin, juif hongrois, englouti à 14 ans dans la folie concentrationnaire. Beregszasz, Hongrie, avril-mai 1944. Tomi Kiss, fils aîné d'un des meilleurs tailleurs pour hommes de la ville, s'ingénie à faire tourner tout le monde en bourrique. Il nargue Herman, son père, en... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
31 décembre 2017

Moi par mois

Décembre  https://www.youtube.com/watch?v=ACDPPl8Fh4w Partir au travail dans la nuit, souvent étoilée, le corps gourd et l'esprit embrumé / Ecouter en boucle sur le trajet le dernier CD d'Eddy Mitchell  "La même tribu" / Se lover dans la voix chaude de Monsieur Eddy et savourer Belleville avec le magnifique accompagnement d'Ibrahim Maalouf à la trompette / Choisir pour affronter le froid un châle "Toudou" tricoté il y a quelques années / Avoir le nez enfoui dans le mohair et la soie / Quitter son écran d'... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
22 décembre 2017

Un major en Trégor de Jean- Jacques Carrère

Amateurs de digressions, d'auteur n'hésitant pas à interrompre le cours de la narration pour s'adresser aux lecteurs, ce roman est pour vous. Le rythme n'est pas frénétique, mais comme mes neurones fonctionnent au ralenti en cette période hivernale, l'adéquation a été parfaite. Le personnage principal, Voltaire Mourcade, major fraîchement retraité de la gendarmerie, a le blues. Les deux premiers jours de sa "nouvelle vie" ont été merveilleux et après un terrible ennui l'a terrassé. Son épouse décide alors qu'un séjour dans le... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 décembre 2017

Atelier n°77

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'une photo de celle-ci. Tempus fugit     Dans quelle langue, avec quelle encre, écrire à ceux qui nous manquent ? Un encrier d'écolier, rond blanc sur le bois veiné d'un pupitre. Pour vous écrire, je plongerai une plume Sergent-Major dans l'encre des souvenirs et je poserai des mots simples, aux jolis pleins et déliés, sur un petit bout de papier : l'odeur entêtante des oeillets, le velouté des oreilles de lapin, les griffures aux mollets pour... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
04 décembre 2017

Atelier n°76

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'une photo d' Emma Jane Browne. La serre semblait elle aussi attendre le retour d'Eléonore. Il n'avait fallu que quelques mois pour que le lieu semble presque à l'abandon. Chaque matin, après avoir promené leur épagneul, il s'arrêtait dans le fond du jardin et ouvrait en grand la porte de la serre. Si sa femme revenait, il ne voulait pas qu'elle trouve son refuge cadenassé. Lui parvenaient alors des efluves lourds d'humus et d'eau croupie ainsi que le parfum... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:44 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

03 novembre 2017

Mrs Creasy a disparu de Joanna Cannon

   Ce roman, ma dernière lecture du mois d'octobre aura été un vrai plaisir. Tout est souvent affaire de timing. J'aspirais à me poser et cette histoire, s'étirant le long d'un été caniculaire correspondait à mon besoin de ralentir le rythme. Les descriptions y sont nombreuses, parfois assez anodines. J'y ai vu matière à une lecture tranquille. J'ai pris le temps de savourer certains paragraphes comme on peut s'attarder à contempler un tableau.     Eté 1976 dans une paisible bourgade anglaise, l'avenue où... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
31 octobre 2017

moi après mois

Octobre     Se souvenir de cette atmosphère de fin du monde, de ce ciel gris jaune et de ce vent tiède / Constater que chacun continue à vaquer à ses occupations sans se préoccuper vraiment de l'événement / Apprendre plus tard l'explication scientifique du phénomène et conserver, enfouie, l'impression que la Terre nous alerte / Pour la énième fois, ruer dans les brancards, mais tenter de le faire de manière constructive / Comprendre qu'un sourire peut être mal interprété / Continuer à sourire pas par bravade, simplement... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
19 octobre 2017

La salle de bal de Anna Hope

Entrer dans la couverture et revêtir cette robe soleil à la jupe qui tourne. Sentir sous mes pieds nus le velouté du bois usé par des milliers de pas de danse. Danser et exister. Cette image est une merveille de simplicité, de féminité, de liberté. Elle nous permet, avant même de faire sa connaissance de découvrir un peu Ella Fay, jeune femme enfermée à l'asile de Sharston dans le Yorshire en 1911. Aliénée, Ella ? Le geste qui l'a conduite dans cet endroit est pourtant minime : avoir brisé une vitre de la filaterie où elle... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2017

Atelier n°75

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'une photo de Sandra Woua. De temps en temps, quand ses deux filles devenues grandes, revenaient pour un week-end à la maison, elles se faisaient une soirée "Albums". Lucia les regardait, pelotonnées sur le même canapé, au chaud sous un plaid, feuilleter les photos-montages réalisés pendant toute leur enfance. Les exclamations fusaient, les mêmes anecdotes revenaient. Clara et Efflamine se souvenaient de leur excitation quand Lucia évoquait une séance photo.... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :