06 juin 2016

Et à la fin de l'envoi, je touche...

   Ne vous fiez pas au titre "Le Club du tricot" qui semble nous offrir comme horizon d'attente des mamies et de jeunes mamans préparant amoureusement layette, pull, châles et autres chaussettes au point de mousse ou de jersey. Maria Reimondez campe des personnages bien plus haut en couleur qui se trouvent réunis par une envie commune de tricoter, mais dont les parcours de vie sont très différents. Que peuvent avoir en commun Elvira, vieille grenouille de bénitier et Luz, prostituée de quarante ans à l'âme et au corps... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 juin 2016

Le fil rouge de la broderie...

   Ce roman est découpé en trois "livres" dont les titres sont des prénoms Magdalena, Libuse et Eva. Magdalena est la mère de Libuse et Libuse est la mère d'Eva. Leur "lignée" de femmes se transmet l'art de la broderie et le fait d'être de père inconnu. Ce sont des "bâtardes" et ce mot les poursuit, leur offrant une certaine liberté, les exposant aussi au mépris, aux railleries, à la mise à l'écart par une société tchèque qui déteste celles qui ont fait un pas de côté.    Avant même de parler de ces trois... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
31 mai 2016

Pas pour moi...

   Je savais, avant même de commencer que la lecture de "Bianca" n'allait pas être aisée. Je l'ai pourtant lu en entier l'espace d'une soirée et je ne suis pas ennuyée. Il n'a pas fait partie de ces livres qui me résistent et dont je ne passe pas les premiers chapitres.     Je trouve très difficile de parler de l'adolescence et plus spécialement des adolescents fragiles sans tomber dans la caricature, le langage "jeune" et les situations classiques d'affrontement avec les adultes. Anne Percin ou Luc... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mai 2016

Atelier n°51

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona; Il s'inspire d'une photo de ... Leiloona !   Ernest quitte sa table de travail, les yeux encore emplis des brumes des Blue Mountains. Il a repéré sur une carte de la Jamaïque, sortie d'une de ses nombreuses boîtes à archives, la plantation de caféiers qui l'intéresse. Pisse-trois-gouttes trépigne d'impatience et mordille ses charentaises. Ce minuscule yorshire, cadeau improbable de sa fille pour ses 78 ans, est devenu son principal confident. Le petit animal sait qu'après... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :
27 mai 2016

Auprès de son potager, il vivait heureux...

   Ce livre, pas si facile à "apprivoiser", me fait écrire que j'ai eu raison de suivre L'insatiable Charlotte dans sa folle aventure. Je ne pense pas que j'aurais emprunté ou acheté "Le monde entier". Les premières pages ne m'ont pas immédiatement plue mais motivée par le challenge "les68premièresfois", j'ai continué ma lecture et le charme a opéré. Un charme discret, insidieux, un style en apparence sans grand relief et au détour d'un paragraphe, une phrase d'une sublime intensité.    L'histoire se déroule sur... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
24 mai 2016

Plutôt tasse de thé que grand bol d'air ...

   Honnêtement, j'appréhendais la lecture de ce roman. Je suis plutôt tasse de thé que grand bol d'air. "Le grand marin" a déjoué tous les pronostics. Je n'ai pas trouvé ce livre "parfait", certains passages sont un peu longs, certains effets de style un peu artificiels mais une évidence s'est imposée : Catherine Poulain est une auteure et une grande !    Dans le livre qui est parvenu jusqu'à moi, des passages sont soulignés, encadrés, des pages cornées, autant de signes d'une lecture active et passionnée.... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 07:59 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

23 mai 2016

Atelier n°50

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'une photo de Vincent Héquet. Accordeur de maisons    Aujourd'hui, au collège de Lilou, c'est la journée des métiers. Ma fille, en Troisième, a fait mon siège pendant des semaines pour que je vienne parler de ma profession devant sa classe. Elle a enchaîné les flatteries, les bouderies, les câlins et la grève de la faim (enfin du goûter et son mouvement de protestation a duré une journée). Me voilà devant ses "potes", je n'en mène pas large. J'ai peur... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2016

Par le petit bout de la lorgnette...

   Vienne, 1937. L'Histoire est en marche et l'ombre d'Hitler plane sur la ville. Robert Seethaler choisit de nous présenter cette période par "le petit bout de la lorgnette", plus exactement du tabac tenu par Otto Tresniek. Cet homme, qui a perdu une jambe à la guerre de 14/18, voit défiler dans son magasin aussi bien les ouvriers que les notables. Il peut compter sur de fidèles clients de la bourgeoisie juive dont le célèbre Sigmund Freud, amateur de cigares.    Nous sommes juste avant l'Anschluss,... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2016

Je n'ai pas fait tapisserie...

   Un nouveau roman, où la danse occupe une place centrale comme dans "En attendant Bojangles" mais, cette fois, je n'ai pas fait tapisserie. Tim Gautreaux nous prend par la main et nous conduit tout droit à Tiger Island, une bourgade de Louisiane, pour y retrouver Beau Gosse (alias Paul Thibodeaux). Les distractions sont rares dans la petite ville. Dans les gargotes qui ont poussé comme des champignons avec l'installation de puits de pétrole, on peut déguster des écrevisses et des crabes au poivre, participer à des... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
16 mai 2016

Atelier n° 49

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'un détail d'une peinture de Jérome Bosch.    Avant, du temps où j'avais ma forme humaine, avant mon infarctus, je ne croyais pas plus à la réincarnation qu'aux hommes politiques vertueux ou aux banquiers philanthropes. Depuis, ma situation, en perpétuelle évolution, m'a amené à réviser mon jugement péromptoire. Moi, Jules-Fernidand de Furcé-Belliches, PDG de FB Cosmetics, un poids lourds du CAC 40, j'en suis à ma cinquième "réincarnation" en souris, et... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :