19 août 2016

L'été : le temps des pavés (part two)

    Deux couvertures qui ont attiré mon attention, deux résumés lus rapidement, deux livres qui ont atterri tout en haut de ma PAL estivale. La préface du deuxième m'a permis de découvrir, coïncidence heureuse, que ces deux romans avaient de nombreux points communs. Peyton Place(1956), comme La vallée des poupées (1966) ont défrayé la chronique en leur temps. Il faut dire que Grace Metalius et Jacqueline Susann écornent l'image de l'Amérique parfaite, corsetée de vertu et drapée de rêve. Leurs livres vont connaître un... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

16 août 2016

L'été : le temps des pavés (part one)

  Je m'étais réservée ce roman pour les vacances, me fiant à mon intuition.L'été est la période rêvée pour donner du temps au temps et je voulais en profiter pour savourer cette lecture. Je n'ai pas été immédiatement conquise, il m'a fallu cinquante pages pour rentrer dans l'histoire et après, j'ai été happée. Le Trégor et son mois de juillet 2016 se sont effacés, j'ai vécu à Naples, au sortir de la Seconde Guerre Mondiale pendant de longues soirées.    Elena Ferrante nous dépeint une ville beaucoup plus âpre que... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2016

Et à la fin de l'envoi, je touche...

   Ne vous fiez pas au titre "Le Club du tricot" qui semble nous offrir comme horizon d'attente des mamies et de jeunes mamans préparant amoureusement layette, pull, châles et autres chaussettes au point de mousse ou de jersey. Maria Reimondez campe des personnages bien plus haut en couleur qui se trouvent réunis par une envie commune de tricoter, mais dont les parcours de vie sont très différents. Que peuvent avoir en commun Elvira, vieille grenouille de bénitier et Luz, prostituée de quarante ans à l'âme et au corps... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2016

Par le petit bout de la lorgnette...

   Vienne, 1937. L'Histoire est en marche et l'ombre d'Hitler plane sur la ville. Robert Seethaler choisit de nous présenter cette période par "le petit bout de la lorgnette", plus exactement du tabac tenu par Otto Tresniek. Cet homme, qui a perdu une jambe à la guerre de 14/18, voit défiler dans son magasin aussi bien les ouvriers que les notables. Il peut compter sur de fidèles clients de la bourgeoisie juive dont le célèbre Sigmund Freud, amateur de cigares.    Nous sommes juste avant l'Anschluss,... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2016

Je n'ai pas fait tapisserie...

   Un nouveau roman, où la danse occupe une place centrale comme dans "En attendant Bojangles" mais, cette fois, je n'ai pas fait tapisserie. Tim Gautreaux nous prend par la main et nous conduit tout droit à Tiger Island, une bourgade de Louisiane, pour y retrouver Beau Gosse (alias Paul Thibodeaux). Les distractions sont rares dans la petite ville. Dans les gargotes qui ont poussé comme des champignons avec l'installation de puits de pétrole, on peut déguster des écrevisses et des crabes au poivre, participer à des... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
14 avril 2016

Les yeux plus gros que le ventre...

   J'attendais avec beaucoup d'impatience la sortie en poche de ce roman. J'avais lu des articles assez enthousiastes  ( chez Cuné et Clara) et la perspective de me plonger dans ce pavé me réjouissait. Mais la magie n'a pas vraiment opéré. J'ai bien aimé l'histoire mais je me suis forcée à terminer les 740 pages, victime du classique "les yeux plus gros que le ventre".    1974, colonie de vacances de Spirit-in-the-Woods qui accueille chaque été de jeunes talents. Julie Jacobson,14 ans ,se retrouve presque... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 17:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

24 mars 2016

Un tourbillon de fantaisie et d'érudition !

  Jubilatoire, exquis, savoureux ! Merci à Hannah Rothschild pour cette piqûre de rappel. La lecture, loin des querelles de chapelles littéraires, doit rester un plaisir et son roman, tourbillon de fantaisie et d'érudition en est une magnifique illustration.    La maison de ventes aux enchères Monachorum&Sons est sur le pied de guerre. Le comte Beachendon, commissaire-priseur, briefe ses assistants sur les clients à "soigner" lors de la vente du jour : un tableau de Watteau, l'improbabilité de l'amour, qui... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 09:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
11 mars 2016

La tentation de Truro...

   Ah la fameuse tentation de Venise (qui d'ailleurs je le signale pour les puristes qui ne manqueront pas de l'écrire dans les commentaires est plutôt celle de Naples) ! Willa Marsh me soumet bien à la tentation mais son livre ne m'invite pas à prendre l'avion pour atterrir à l'aéroport Marco Polo et prendre un bateau-taxi qui foncera à travers la lagune pour atteindre la Sérénissime. Il m' incite davantage à embarquer dans un ferry pour Plymouth et dès les portes de la cale ouvertes à partir sur les routes qui mènent... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
26 février 2016

Les montagnes russes...

   La lecture de ce roman s'apparente vraiment aux montagnes russes, j'ai adoré certains passages et d'autres m'ont agacée ou énervée.    La couverture que je trouve merveilleuse nous montre une vieille dame au corps et au visage transformés par le temps mais belle dans sa robe fleurie et dans son abandon gourmand à la caresse du soleil. L'héroïne ne ressemble pas à cette femme. Judith Hogen, toute nouvelle septuagénaire new-yorkaise, ancienne comédienne de théâtre, vit difficilement son veuvage et n'a pas la... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
11 février 2016

Mais où va le monde ?

   "Mais où va le monde ?", c'est souvent l'antienne des personnes âgées, nostalgiques d'un temps toujours plus beau, plus bio, plus moral, plus marrant que le nôtre. John Niven crée, pour le plus grand plaisir du lecteur, des "vieux" qui ne rentrent pas dans le moule et du coup, ne sont pas tartes !    Tout démarre quand Susan Frobisher, femme au foyer dans le Dorset, presque soixante ans, épouse fidèle de Barry, aussi ennuyeux que sécurisant, apprend la mort de celui-ci. Non, cet expert-comptable ne s'est pas... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 18:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :