02 juin 2017

La tresse de Laetitia Colombani

  Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscureDes souvenirs dormant dans cette chevelure,Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir ! ... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 mai 2017

Ecoute-moi bien de Nathalie Rykiel

Ce livre de Nathalie Rykiel me sort très nettement de ma zone de confort. D'ordinaire, je fuis comme la peste les témoignages, en particulier ceux qui évoquent les relations au sein des familles. Je considère, peut-être à tort, qu'il n'y a pas là matière à littérature. Plus simplement, ils me mettent mal à l'aise, surtout quand certaines personnes évoquées ne sont plus en état de répliquer. Ici, Sonia Rykiel n'est plus en mesure de répondre à sa fille, elle vient de décéder. Cette P de P (Putain de Parkinson) a eu raison de sa... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 14:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2017

Les Dieux du tango de Carolina de Robertis

Mon blog commence à prendre un peu la poussière, la faute au temps qui file à toute allure et au soleil qui brille et m'appelle au dehors. C'est dommage de retrouver cet espace pour une lecture en demi-teinte. Entre "Les Dieux du tango" et moi, ça n'a pas "matché". Ce roman, proposé par Babélio et les éditions du Cherche Midi, je l'ai accepté avec enthousiasme. Le résumé était prometteur, riche en thèmes qui me tiennent à coeur : l'exil, la condition féminine et la subtilité du tango. La couverture elle-même était une promesse, des... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
25 mars 2017

Quart de frère Quart de soeur (tome 1) de Sophie Adriansen

   Ce livre est un petit bijou dans un très bel écrin. Avant de vous parler de l'histoire, j'ai envie de m'attarder sur la couverture et la quatrième de couverture. Les deux personnages principaux y apparaissent sous le crayon de Maureen Poignonec. Le trait est moderne tout en gardant la tendresse et la rondeur de l'enfance. Les couleurs délicates, posées sur un blanc pur, le titre avec ses rayons de soleil et sa goutte d'eau donnent envie de rentrer dans l'univers de Viviane et Arthur, tous deux élèves de CM2. La... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 09:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
16 mars 2017

" Là où tu iras, j'irai" de Marie Vareille

    " Fruitinette" de Marie Vareille    Je précise d'emblée que mon article n'est pas sponsorisé par Lutti et que le vile rumeur, selon laquelle, ils m'ont promis mon poids en bonbons n'est que pure calomnie. Je viens de terminer le roman de Marie Vareille et je n'hésite pas à le comparer à une fruitinette de chez Lutti. Je suis certaine que vous connaissez ce bonbon aux fruits.Son enrobage sucré cache un coeur mou aux saveurs nettement plus acidulées. De la même manière, "Là où tu iras, j'irai" est une comédie... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 mars 2017

La révolution en chaussons

   A ma grande surprise,l'auteur de ce roman est né en 1985. Le style délicieusement suranné, émaillé d'expressions pittoresques, m'avait fait imaginer un "Louis-Henri de La Rochefoucauld" en vieil homme portant beau, une sorte de clone de Jean D'Ormesson. Notre écrivain serait-il comme son anti-héros, François de Rupignac, un homme âgé avant l'heure, amateur de petites laines, de feux de cheminée et de tisane à la camomille ? Je pense plutôt qu'il est doué d'un sens de l'observation extrêmement affûté, doublé d'une... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 11:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

21 février 2017

Un roman primesautier !

   Paul Vacca ressuscite Eugène Sue pour le plus grand plaisir du lecteur. Son admiration pour l'auteur des" Mystères de Paris" ne tourne pas au panégyrique mais prend la forme d'un récit qui allie drôlerie et érudition. Nous voilà plongé "in media res" : Eugène Sue, jeune dandy fortuné, déguisé en peintre en bâtiment, quitte les beaux quartiers de la capitale pour en explorer les bas-fonds. Minute papillon ! Nous n'en saurons pas plus pour l'instant. A la manière des feuilletonistes en vogue au XIXème siècle, Paul Vacca... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 18:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
20 octobre 2016

"Il n'y a rien de plus beau qu'une clé quand on ne sait pas ce qu'elle ouvre"

   Cette phrase de Maurice Maeterlinck ouvre le roman et résume bien l'intrigue.Tout débute par une soirée entre trentenaires parisiens, tendance bobo.  Christophe et Mariella ont invité leurs amis pour pendre la crémaillère de leur nouvel appartement et proposent, une fois leurs hôtes un peu "imbibés", un jeu avec des gages.Il faut repérer sur une illustration projetée au mur et qui fourmille de personnages et de détail un objet précis. Capucine et Octave sont les grands perdants et se retrouvent contraints de dormir... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 septembre 2016

Des mots jaillissent la lumière ...

"Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut."    Le début de "Fils du feu" m'a fait immédiatement pensé à la Genèse. Le narrateur, encore enfant, décrit la forge où son père travaille avec son ouvrier Jacky. Ces deux hommes, deux Hercule aux yeux du garçonnet, transforment la matière, créent des objets que leur naissance  dans un tourbillon de flammes et d'escarbilles anoblit. Les mots de Guy Foley sont  autant de flammèches échappées de ce creuset initial, de cette scène fondatrice. Ils décrivent... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2016

Le vert paradis ...

    Avant même d'aller découvrir l'avis d'autres lecteurs sur "Petit pays", j'ai envie de déverser mon émotion sur l'écran. Certaines histoires ne passent pas, ou peu, par le philtre de l'analyse critique, elles vont droit au coeur. Gaël Faye, dans ce livre où fiction et autobiographie sont intimement mêlées, nous ramène au Burundi en 1993. Il renoue avec son passé, avec le "vert paradis" de son enfance avant que son innocence ne soit fracassée par l'irruption de la violence dans l'impasse où il vit à Bujumbura.  ... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 12:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :