29 septembre 2016

Oublier le" collectif" et se laisser porter ?

   Le début de cette fiction est un classique du genre "manuscrit miraculeusement retrouvé". Vincent König, dépositaire des archives d'une écrivaine suisse Esther Montandon, découvre, au milieu de factures, les fragments d'un texte qui le bouleverse. L'auteure a tenté de déposer sur quelques pages blanches son amour pour Louise, petite fille ardemment désirée et perdue dans un terrible accident, l'année de ses quatre ans. L'aventure des 68 a amené ce livre jusqu'à ma boîte aux lettres et je l'ai lu, moi qui évite avec soin... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 septembre 2016

Un livre-témoignage

   Anaïs Llobet, journaliste à l'A-F-P était présente aux Philippines lorsque le typhon Haiyan, qualifié de plus puissant de l'histoire, a semé la désolation sur son passage. Ce premier roman emprunte très certainement de nombreux éléments au vécu de l'auteure. Le personnage principal, Madel, est la présentatrice française de Phil24. Elle vit à Manille mais se trouve à Tacloban au moment où les vents vont se déchaîner. Elle passe quelques jours chez son nouvel amoureux, Jan, un chirurgien esthétique, qui possède la plus... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
11 septembre 2016

Les dentelles d'un moucharabieh ...

   Dans un Orient de légende se déroule une histoire universelle, une affrontement fratricide pour le pouvoir. Marie Barthelet, dans une interview à la librairie Mollat, précise que son roman est une variation de l'épisode biblique entre Pharaon et Moïse. Ces deux personnages, comme les deux protagonistes de l'Exode, sont frères de lait. Dans un pays décrit par petites touches impressionnistes, le désert, un fleuve, un palais au jardin luxuriant, des salons où s'alanguir, des plats au goût de miel et de sucre, règne un... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
08 septembre 2016

"L'appel de la forêt"

Pour entrer dans ce roman, il faut suivre les pas du narrateur, accepter de lâcher prise, de ne plus obéir à la rationalité mais à l'instinct. Le personnage principal, un homme dans la quarantaine, vient de perdre sa mère, Jacqueline. Elle s'est éteinte dans son "manoir" au coeur d'une forêt reçue en héritage. Depuis que cette forêt fait partie du patrimoine familial, cette famille a de la branche au sens propre comme au figuré. Dans leur sang coulent à la fois du sang bleu et de la sève. Le décès de sa mère bouleverse le narrateur... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 13:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
03 juillet 2016

La butineuse de l'asphalte...

  J'attendais le livre de Julie Estève avec autant d'impatience que d'appréhension. Le titre, énigmatique au premier abord, est tout simplement le nom d'un papillon, qui butine de préférence au crépuscule. Le roman n'a pourtant rien d'un traité sur les lépidoptères, Lola est le "Moro-sphinx". A la nuit tombée, elle quitte ses vêtements ordinaires et se pare de couleurs criardes pour partir butiner, non pas des fleurs mais des hommes. Dans un style à la fois cru et d'une poésie presque brutale, l'auteure nous décrit ses... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
02 juillet 2016

Figue et raisin

      Je ne suis pas rentrée facilement dans ce roman. Les conversations entre les différentes parties du corps d'A. m'ont fait sourire mais j'ai craint d'être très vite lassée par le procédé. La part belle est faite aux jambes Marguerite et Mirabelle mais les répliques d'anthologie appartiennent sans conteste à Babette, le postérieur. Le début du roman nous montre les difficultés de Camille, le cerveau d'A. pour coordonner les membres de celle-ci. Le ton est assez léger avant que Marguerite, la jambe gauche ne... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

01 juillet 2016

Ombre et lumière...

   J'appréhendais le moment d'ouvrir "De nos frères blessés". Je suis toujours réticence face aux récits qui redonnent vie à des personnes qui ont réellement existé. Je m'interroge toujours sur la manière dont l'auteur se glisse dans la peau, ici de Fernand Iveton, et nous donne à ressentir ce que ce dernier a ressenti. Comment retranscrire le vécu de cet homme, décapité à trente ans à Alger en 1956 ? Décapité pour avoir voulu que l'Algérie soit indépendante, décapité pour avoir posé une bombe dans un local désaffecté de... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
29 juin 2016

L'été d'une presque-plus petite fille...

   J'ai beaucoup aimé l'écriture d'Aurore Bègue. Elle réussit à rendre terriblement juste  le récit d'Alice, treize ans, dans cet entre-deux compliqué entre la petite fille et femme. Je suis plus réticente sur la construction du roman qui m'a rappelé le prologue de l'Antigone de Jean Anouilh.    Première page, Alice, devenue adulte, se recueille sur une tombe. Elle se remémore l'été de ses treize ans, passé au bord de la Mer méditerranée, l'été qui d'emblée, nous est annoncé comme meurtrier.  ... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
25 juin 2016

Un objet de curiosité...

   Lu et relu, "Notre château" est resté pour moi un objet de curiosité, un objet à" disséquer" pour en comprendre le fonctionnement. Je ne l'ai pas abandonné en cours de route, curieuse d'avoir des réponses aux nombreux mystères que l'auteur glisse entre les lignes. Je n'ai trouvé que des réponses partielles à la fin du roman.Pour certaines lectrices, ce flou contribue à l'atmosphère "gothique" du récit. Moi, il m'a laissée sur la faim. Je suis trop cartésienne sans doute.    Ce roman, dès les premières... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 juin 2016

La fête de la bière en Bavière...

  Je veux croire que je ne suis pas la seule à avoir lu dans le titre une invitation à la fête de la bière, une saga familiale dans le houblon, un voyage en terres allemandes. C'est peu dire que j'ai été "cueillie" par les premières pages qui mêlent les pensées d'un couple haïtien, parents de cinq enfants. L'écriture d'Evains Wêche m'a immédiatement happée. Elle entre et sort de la conscience des personnages sans transition marquée, elle nous donne à entendre les bruits de Port-au-Prince, elle nous ancre dans un territoire,... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :