22 juin 2018

La joie du matin de Betty Smith

Après la lecture de ce roman, je songe à créer pour le définir un mot-valise : " délisuet", mélange de délicieux et de désuet et à ajouter une nouvelle catégorie sur mon blog, celle des "pépites vintage". Je suis très clairement le coeur de cible de la collection VINTAGE des éditions Belfond. S'ils ont besoin d'une égérie, je me tiens à leur disposition ! Je ne suis pas une ménagère de plus de 50 ans, mais une lectrice passionnée dans sa cinquantième année #assumetonâge. "La joie du matin", écrit en 1963, raconte la première année... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

30 avril 2018

Le dernier tableau de Sara de Vos de Dominic Smith

Le roman s'ouvre sur la fiche technique d'un tableau, celle que tout amateur de musée consulte quand une peinture accroche son regard. A l'orée d'un bois (1636)Huile sur toile76 x61 cmSara De VosPays-Bas, 1607-16 ?? Suivent quelques lignes de description qui brossent à grands traits le sujet traité. Une scène hivernale au crépuscule. La jeune fille se tient au premier plan, une main pâle appuyée contre l'écorce d'un bouleau, le regard tournée vers les patineurs sur la rivière gelée. Ce premier chapitre, très court, est le point... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 03:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
14 avril 2018

Chère Mrs Bird de AJ Pearce

Je suis certaine que vous connaissez tous la couverture de livre qui attire comme un appeau. Impossible de résister à cette comparaison quand on voit le titre "Mrs Bird" ... J'ai littéralement fondu sur ce roman, non pas pour le rose ( J'ai passé depuis quelques décennies la période "rose" où les petites filles, piétinant les idées féministes de leur mère, ne jurent que par cette couleur.) mais pour cette lettre postée à Cambridge en 1941. Le cachet de la poste, le timbre m'ont transportée en imagination lors de cette période de... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2017

Mrs Creasy a disparu de Joanna Cannon

   Ce roman, ma dernière lecture du mois d'octobre aura été un vrai plaisir. Tout est souvent affaire de timing. J'aspirais à me poser et cette histoire, s'étirant le long d'un été caniculaire correspondait à mon besoin de ralentir le rythme. Les descriptions y sont nombreuses, parfois assez anodines. J'y ai vu matière à une lecture tranquille. J'ai pris le temps de savourer certains paragraphes comme on peut s'attarder à contempler un tableau.     Eté 1976 dans une paisible bourgade anglaise, l'avenue où... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
12 octobre 2017

Les huit montagnes de Pablo Cognetti

Tout le monde connaît cet extrait d'une fable de La Fontaine : "La montagne qui accouche d'une souris". Moi, j'ai craint un instant que de ma lecture n'accouche que quelques phrases peu représentatives du livre de Pablo Cognetti. Déjà, je partais avec un handicap, je ne saisis pas la magie qu'opèrent les plus hauts sommets sur certaines personnes. Je ne comprends pas le plaisir que l'on peut éprouver à marcher sur des sentiers sinueux pour goûter à l'ivresse de l'altitude. Comme le disait si bien mon cousin, enfant, à ses parents :... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
28 août 2017

Leçons de grec de Han Kang

   Je viens de tourner la dernière page de ce roman. Je regarde, une nouvelle fois, sa couverture, si belle et épurée et je me dis qu'avec Han Kang, je n'ai pas suivi de lecons de grec mais une leçon de lecture. Plus d'une fois, j'ai été tentée d'abandonner ce livre, face à un passage hermétique pour moi. A chaque fois, j'ai été rattrapée par une phrase, un paragraphe, un chapitre d'une absolue limpidité, confinant à la grâce.    Un mois de juillet chaud et moite à Séoul. Le cours de grec ancien dispensé par... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2017

Une putain de catastrophe de David Carkeet

   Sachant que "Le linguiste était presque parfait", le premier roman ayant pour personnage Jeremy Cook, m'avait laissée de marbre et que j'ai fait rimer tous mes cours de linguistique avec matière soporifique, vous pourrez vous demander et avec raison, pourquoi (mais oui pourquoi ) a-t-elle lu "Une putain de catastrophe" ? Je vous épargnerai les "Qu'allait-elle faire dans cette galère ?" et autre "Souvent femme varie, bien fol qui s'y fie". J'ai déjoué les pronostics défavorables et adoré ce livre de David Carkeet. ... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 18:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
03 avril 2017

Les Inséparables de Stuart Nadler

   D'emblée, j'avoue (Inutile de me soumettre à la Question) : je n'ai absolument pas saisi le lien entre la couverture (Un Edward Hopper à la patte très reconnaissable) et le roman de Stuart Nadler. L'auteur nous offre trois beaux portraits de femmes, sans que l'une ait la prééminence sur les autres. La blonde sur le canapé pourrait être Henriette, la plus âgée, qui connut son heure de gloire dans les années 60, en raison de la sortie de son "brûlot" érotique : "Les Inséparables". Je ne suis même pas certaine que cette... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 18:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
04 septembre 2015

"Le docteur Thorne" : suite et fin...

   J'ai déjà raconté ici les difficultés rencontrées pour rentrer dans l'univers d'Anthony Trollope. J'ai trouvé depuis des moments de calme pour retenter l'immersion dans le comté imaginaire du Barset à l'époque victorienne. Le "pitch" est simple : Frank Gresham, héritier du "squire" local, doit épouser une FORTUNE pour sauver le domaine de la ruine. Son père a eu "le malheur" d'épouser Arabella De Courcy,qui l'a contraint à un train de vie dispendieux et ses finances sont exsangues. Le hic, c'est que notre perdreau de... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 11:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
12 décembre 2014

Sacré Silver !

Au Versailles, résidence hôtelière en périphérie d'Elmsbrook, se retrouvent tous les parias de la vie conjuguale. Ces hommes divorcés végètent autour de la piscine, non pas tant pour soigner leur bronzage que pour lorgner les jeunes étudiantes du campus voisin que le propriétaire des lieux autorise à venir faire trempette. Elles constituent pour ces messieurs un spectacle gratuit... Silver et ses deux acolytes, Jack et Oliver ont élu "provisoirement" domicile au Versailles depuis des années ! Ils constituent une sorte de famille... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :