02 septembre 2016

Le vert paradis ...

    Avant même d'aller découvrir l'avis d'autres lecteurs sur "Petit pays", j'ai envie de déverser mon émotion sur l'écran. Certaines histoires ne passent pas, ou peu, par le philtre de l'analyse critique, elles vont droit au coeur. Gaël Faye, dans ce livre où fiction et autobiographie sont intimement mêlées, nous ramène au Burundi en 1993. Il renoue avec son passé, avec le "vert paradis" de son enfance avant que son innocence ne soit fracassée par l'irruption de la violence dans l'impasse où il vit à Bujumbura.  ... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 12:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

26 juin 2016

Et si banalité rimait avec beauté ?

   Quelques mots du poète Rutebeuf en guise de titre, j'étais déjà conquise. Le dernier livre de Jean-Claude Mourlevat, un de mes auteurs préférés a, en plus, le bon goût de se dérouler à Ouessant, je me suis donc précipitée sur "Mes amis devenus". Et j'ai eu raison. Pourtant l'auteur nous raconte une histoire qui, sous forme d'un synopsis, pourrait faire hausser les épaules : trop vu, trop rebattu, pas assez sensationnel, pas assez accrocheur. Silvère, une petite soixantaine, est venu un jour en avance, à Ouessant. Il... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
21 juin 2016

Ibrahima, Rayan et le merveilleux Kevin...

   Sur la couverture, j'imagine Ibrahima, Rayan et Kevin dans ce manège à sensations. Les trois ados seraient grisés par la vitesse, malmenés, secoués, déstabilisés mais pour leur plus grand plaisir. Dans les cris qu'ils pousseraient, il y aurait autant de peur que d'excitation et de bonheur.    Dans ce manège, la vie s'accélère pour de faux. Pour les trois garçons, au coeur de ce roman, leur vie s'est vraiment emballée et les a conduits, à être placés dans un foyer. La figure la plus saisissante du livre, à mon... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 09:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
19 juin 2016

Amour, humour et Spritz...

   Qui ne connaît pas le célèbre "Madame Bovary", c'est moi." de Gustave Flaubert ? Euh, probablement beaucoup de monde, surtout dans la tranche d'âge qui a pris Anatole France pour une femme. En même temps, l'écrivain n'est pas un perdreau de l'année et France Gall redevient à la mode avec la comédie musicale "Résiste". De quoi induire en erreur les malheureux candidats au bac de Français qui devaient plancher sur un de ses textes.    Ne nous égarons pas ! L'objet de cette chronique n'est pas de disserter sur... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 19:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
04 mai 2016

L’œil est un petit Christophe Colomb...

  A l'heure où je vous écris, le mystère n'est toujours pas résolu. Comment ce livre de Philippe Costamagna est-il arrivé dans ma boîte aux lettres ? L'énigmatique enveloppe en provenance des éditions Grasset contenait cette "Histoires d'oeils", où l'auteur explique cette "profession" si particulière dans le domaine de l'art. Philipppe Costamagna est un "oeil", comme en parfumerie, il existe des "nez". La grande différence réside dans le fait que le "nez" est créateur alors que "l'oeil" est découvreur. Sa science est celle de... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2016

Je me fais des films...

Ma propension à lire trop vite et à m'enballer pour les couvertures m'amène parfois à me faire des films qui nuisent au livre choisi. Pour le roman de Sylvie Gibert, j'ai réussi à cumuler une erreur sur le titre et une interprétation de la couverture qui s'est avérée fausse. Dans un premier temps, j'avais retenu que l'histoire mettait en scène une jeune femme peintre  (jusque là pas d'erreur) mais je la voyais peignant dans un atelier avec des POISSONS. Immédiatement, mon cerveau en mode google a imprimé sur ma rétine ce... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2016

Le Colonel Chabert expliqué à mes nièces...

   Etre tantine et professeur de Lettres peut parfois s'avérer délicat, surtout quand on se voit investie d'une mission aussi périlleuse que celle-ci : "Vendre" Le Colonel Chabert à deux adolescentes de 16 et 17 ans ! Ne me répondez surtout pas qu'un tel chef-d'oeuvre n'a pas besoin d'être "vendu" tant le jeune d'aujourd'hui est immédiatement terrassé par la beauté de la prose balzacienne. Je vous le dis tout de go, vous vivez dans un monde de rêve, une utopie peuplée de lycéens épris de littérature. Redescendez sur terre,... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
03 mars 2016

Toute résistance est inutile...

   Le dernier roman d'Isabelle Coudrier m'intriguait.Les articles de Clara et de Cuné avaient fait émerger du flot des nouveautés de janvier ce Babybatch au titre énigmatique. Rien pourtant n'était gagné, je lis assez peu de romans français, je ne connaissais pas l'auteure et Cuné signalait des imparfaits du subjonctif, merveilleux quand ils sont utilisés au service de l'élégance d'un style, calamiteux quand le lecteur a le sentiment que l'écrivain en joue comme un paon de ses plumes, pour l'épate.    Rapidement... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2016

Miroir, mon beau miroir...

   L'article de Clara m'avait rendue curieuse mais ce n'est pas sans une certaine appréhension que j'ai commencé le dernier livre de Camille Laurens. Je suis fâchée avec "L'autofiction" et ne me suis toujours pas décidée à acheter "D'après une histoire vraie" de Delphine de Vigan. Le pari était donc risqué... mais gagné. J'ai beaucoup aimé ce roman, exercice littéraire parfois déroutant, empreint cependant d'une réflexion sensible sur la place des femmes qui prennent de l'âge dans notre société.    La narratrice... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
03 février 2016

Vernon Subutex, Virginie Despentes, Audiolib et moi...

    Contactée par Morgane de chez Audiolib, j'y ai vu l'opportunité de vaincre mes préjugés à l'égard de Virginie Despentes. Comme de nombreuses personnalités "clivantes",elle suscitait chez moi curiosité et malaise. Le problème au niveau de la lecture n'est absolument pas venu de l'histoire de Vernon, dont je ne connais encore que les prémices car j'ai craqué bien avant la fin du roman, quand j'ai entendu "Chapitre 2"... Non ? Impossible ! J'étais forcément plus avancée dans la lecture... Après vérification, Jacques... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 18:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :