Source: Externe

    Pas besoin de se creuser les neurones pour trouver un titre original à mon billet ! Mark Mills (ou quelqu'un de l'équipe éditoriale) s'en est chargé. Dans ce roman, Doggo, un petit chien particulièrement teigneux ne se fait pas attendre comme le Godot de Samuel Beckett. Au contraire, il s'impose dans la vie de Daniel, trentenaire londonien, publicitaire au chômage depuis six mois. C'est en quelque sorte le cadeau d'adieu de Clara, sa compagne depuis quatre ans. Elle lui a laissé, avant de prendre la poudre d'escampette, une lettre où elle explique les raisons de son départ et Doggo, adopté quelques semaines auparavant. L'animal, d'une laideur indescriptible, n'est pas le soutien idéal pour une âme en peine. Il décourage toute tentative de rapprochement et Daniel, échaudé par quelques morsures, doit lui céder le canapé que la boule de poils a annexé.

   Ce roman est de la "chick lit" de grande qualité, bourrée d'humour et d'amour. Le héros, une fois n'est pas coutume est une homme, et son "accessoire" fétiche n'est pas un sac Prada mais un corniaud dont il finira par obtenir les faveurs. Daniel va devoir accomplir de nombreuses choses à la fois ( faisant mentir l'adage populaire qui prétend que les hommes en sont incapables !) : décrocher un job "dog compatible" car Doggo ne supporte pas la solitude, se lancer dans la carte moderne du Tendre et dénicher l'élue de son coeur, retrouver l'ancien maître de son chien pour comprendre l'addiction de celui-ci à Jennifer Aniston et persuader sa mère de lui révéler l'identité de son père biologique.

   Daniel décroche un boulot dans une petite agence "Idology" et c'est l'occasion pour Mark Mills de nous dépeindre l'univers impitoyable de la publicité. Des duos de directeur artistique et de concept-rédac travaillent en parallèle sur le même projet et cela génère un climat de guerre interne où tous les coups bas sont permis. La team que notre homme forme avec Edie, une adorable jeune femme, remporte le contrat Swosh ! Ils sont parvenus à rendre un bain de bouche glamour, sacré challenge ! Bien évidemment, certains prennent ombrage de leur succès...

Ce roman se lit d'une traite et constitue un excellent moment-détente, loin des contingences du quotidien !

 

Source: Externe