30 novembre 2015

Atelier n°35

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'une photo de Kot.    A rebours     7h00, la rame est pleine de voyageurs qui se rendent à leur travail. Moi, je rentre à la maison. Je suis fatiguée mais satisfaite de la nuit passée à L'EHPAD. Elle a été calme, rythmée seulement par les tâches habituelles. Les nuits les plus éprouvantes sont celles où un des résidents vit ses dernières heures. Quand aucun de ses proches n'est présent pour l'accompagner, c'est à nous, les aide-soignantes, de... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

26 novembre 2015

Fleur de givre...

   Le roman de Christopher Nicholson a le charme d'une fleur de givre, beau mais glaçant. Au coeur du Dorset, lors d'un hiver particulièrement rigoureux, Thomas Hardy va se réchauffer une dernière fois aux flammes d'un amour fantasmé. La troupe de théâtre amateur de Beaminster, la localité proche de sa maison, monte une adaptation de "Tess d'Uberville". Gertrude Bugler, une jeune villageoise interprète Tess. Elle incarne pour le vieil écrivain, qui entre dans sa quatre-vingt-quatrième année l'idéal féminin : une somptueuse... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2015

Mémoire d'elles, mémoire d'eaux...

     Billie, vieille dame de quatre-vingt ans, vit en Californie, dans une petite maison au bord de l'Océan. Sa vie semble réglée comme du papier à musique entre les bains de mer, les heures de bénévolat à la bibliothèque et les coups de fil quotidien de sa soeur Gussy, résidant dans le Vermont. Elle a choisi cet endroit où le temps paraît suspendu tant les saisons sont peu marquées pour son exil volontaire. Loin de sa terre natale, loin de sa famille, loin de ses filles, elle tient à distance un passé que l'on... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2015

Atelier n°34

Paris nocturne bruisse de petites voix Elles volètent dans l'air Perceptibles seulement aux coeurs ouverts  Qui rédigera mes articles sur Eagles of Death Metal maintenant que je ne suis plus ? Qui fera vibrer les cordes de ma guitare maintenant que je ne suis plus ? Qui assistera ma compagne lors de l'accouchement maintenant que je ne suis plus ? Qui commencera ma thèse sur Zola maintenant que je ne suis plus ? Qui composera des bouquets aux couleurs exquises maintenant que je ne suis plus ? Qui me remplacera devant mes... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2015

Virginia Woolf forever...

   J'évoquais la semaine dernière ma frustration devant la couverture minimaliste du "Donjon " De Jennifer Egan. A titre de comparaison, j'ai choisi ce roman repéré chez Cathulu pour ce somptueux dessin de femme-fleur. Il sublime la silhouette de Virginia Woolf, très reconnaissable pour ses "fans" et établit un joli lien avec le titre "Le jardin blanc".    Il y a quelques jours, Mister H. et moi déambulions dans la librairie Dialogues à Brest. Fin de mois oblige, nous nous étions promis d'être raisonnables et de... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 10:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2015

Chausse-trappes et fausses pistes...

   A moins d'être particulièrement bigleux, il n'aura échappé à personne que Jennifer Egan est l'auteur de "Qu'avons-nous fait de nos rêves ? ". Le bandeau sur la couverture est tellement grand qu'il relègue en arrière-plan le titre de ce roman : "Le donjon". Personnellement, j'ai éprouvé une certaine frustration, le mot Donjon éveille tant d'images dans l'imaginaire collectif qu'il était possible de réaliser une couverture magnifique. Mis à part ce bémol, j'ai apprécié la lecture de ce livre, qualifié de "roman gothique... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 novembre 2015

Atelier n°33

  Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inspire d'une photo de Vincent Héquet.   Chercheuse de merveilles     Son corps l'a d'abord trahi, un jour, sans prévenir. Ses jambes ne l'ont plus portée et elle a perdu tout sens de l'équilibre. Elle a continuer d'avancer, de travailler, rusant pour donner le change. Et puis le monde est devenu trop menaçant et la peur l'a terrassée par vagues successives. Son hospitalisation a choqué son entourage. La clinique pour elle ressemblait moins à... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :
11 novembre 2015

Fortune de mer

   Dans les remerciements à la fin du roman, Jean-Luc Coatalem salue le chanteur Christophe Miossec pour sa chanson "Fortune de mer". Elle l'a accompagné tout au long de la rédaction de ce livre. Avant de débuter ce billet, je l'ai écoutée et puis écoutée de nouveau. Extraite de l'album Finistériens, elle colle à l'écriture de l'auteur. La mélancolie, la folie, la sauvagerie de la pointe Bretagne et de l'île d'Ouessant sont dans la voix et les instruments parfois dissonants de Miossec.    L'histoire démarre... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2015

Atelier n°32

Ce texte est ma participation à l'atelier de Leiloona. Il s'inpire d'une photo de Romaric Cazaux.    Au calme dans ma chambre, bien calée dans mon fauteuil, je lis et relis la feuille posée sur mon bureau. "Une journée avec", c'est le sujet proposé par la prof de Français pour débuter la séquence sur l'autobiographie. Elle veut que l'on décrive sous forme d'un article de presse illustré d'une photo une de nos journées, du matin jusqu'au soir.    J'ai bien une idée de titre qui claque : "Dans la peau de Barbie... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2015

Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage...

   J'ai emprunté ce titre au poète Pierre de Marbeuf. Ce vers m'est revenu spontanément en mémoire à la lecture de ce magnifique roman d'Olivier Frébourg. J'ai aimé son écriture sensuelle dès les premières pages. Le narrateur, alors adolescent, vit sur la presqu'île de Quiberon et voue, comme ses copains, un culte quasi-païen à la "belle Gaëlle", une mère de famille franco-vietnamienne. Elle les fascine, ils se consument de désir devant sa "blondeur d'un roux de flamme sous le soleil, ses yeux bleus, bridés, ses pommettes... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 18:53 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :