06 mai 2015

Un page-turner hyper efficace !

   Commencé dans l'après-midi, terminé dans la nuit, le dernier roman de Michel Bussi est terriblement addictif ! Comme souvent chez cet auteur, l'histoire s'apparente à un puzzle que le lecteur a l'impression d'assembler peu à peu. Attention, pas le petit puzzle 50 pièces pour les débutants ! Imaginez plutôt le 1000 pièces représentant le littoral, du côté du Havre, un paysage où mer et ciel se confondent, où de nombreuses pièces se ressemblent et vous, pauvre lecteur, vous vous obstinez à reconstituer celui-ci, jetant... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

24 avril 2015

Lecture en demi-teintes

    Lecture en demi-teintes, je n'ai pas réussi à adhérer à l'histoire et aux personnages sortis de l'imagination de Paul Vacca. Il nous ramène en 1968, dans une cité pavillionnaire de Montigny. La famille Leclerc vient de s'y installer et Tom, enfant unique, entre en Sixième. En apparence, tout semble banal, ordinaire : un père très occupé par son travail, une femme au foyer et un fils qui grandit.     Le grain de sable, c'est que Tom est autiste et que Pauline, sa mère, lui assure un quotidien réglé au... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
16 avril 2015

Pains à chanter et diablotins-pistache...

  Pains à chanter et diablotins-pistache, sultanes au citron vert et abbesses au chocolat, ces pâtisseries aux noms enchanteurs régaleront le palais de notre philosophe malingre au cours d'une nouvelle enquête concoctée par Frédéric Lenormand.    Voltaire s'ennuie en Lorraine, exilé une énième fois après la parution des Lettres philosophiques. Il broie du noir et mange de la mirabelle en compote, marmelade, croustade, rissole ou autre tarte, de quoi détraquer son fragile organisme ! Fort à propos, il reçoit un... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2015

Famille, je vous hais... pas pas tout le temps, c'est le problème !

      Emile a quinze ans, un QI supérieur à la moyenne et une sensibilité à fleur de peau, trois raisons déjà suffisantes pour ne pas être très à l'aise dans ses baskets. Il vit à Montargis, sa famille loge dans une caravane. C'est une solution provisoire, en attendant que la mairie leur délivre le permis de construire leur maison. Notre jeune homme va nous raconter par le biais de son journal intime quelques semaines déterminantes de son existence.    Il se sent souvent "étranger" au milieu des siens. Sa... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
01 avril 2015

Pochade, vous avez dit pochade ?

  La définition de "pochade" pourrait convenir à ce roman par certains aspects. Il s'agit bien d'une oeuvre qu'on imagine assez rapidement écrite, indéniablement burlesque mais je ne souscrirai pas au dernier élément qui implique un côté juste esquissé, pas très bien fini. J'ai adoré ce livre du titre qui annonce le programme : "amis lecteurs, vous allez bien rire !" à l'histoire plus profonde qu'il n'y paraît.    Tout démarre pour Arthur Berthier à Cannes où son journal, un canard de gauche, lui a demandé de couvrir... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 08:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
13 mars 2015

Road-movie du troisième âge

   Ce roman écrit à quatre mains par Véronique Biefnot et Francis Dannemark est un road-movie qui rappelle plus, par l'âge des protagonistes, la virée en Toscane des trois sexuagénaires des Vieux Fourneaux que la folle balade de Thelma et Louise dans un film resté culte.    Henriette, Flora et Lydie sont pensionnaires à La Moisson, une maison de retraite, où les anciens sont traités avec beaucoup de bienveillance. Cela n'empêche pas les agacements et les chicanes qui naissent toujours au sein des groupes.... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

06 mars 2015

La nostalgie a un parfum...

   La nostalgie a un parfum, pour Nicolas Delesalle, c'est celui de l'herbe fraîchement tondue. Cette odeur le ramène à un après-midi de son enfance où, installé dans le canapé du salon, fenêtre ouverte, entouré par les siens qui vaquent à leurs occupations, il s'est senti bien. Il ne se passait rien d'exceptionnel, son père passait la tondeuse, sa mère téléphonait, ses soeurs étaient à l'étage, occupées à des "trucs" de filles qu'il ne cherchait surtout pas à comprendre. Et pourtant, cet instant s'est figé dans sa... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2015

Le cri

   Roman lu et relu dans la même journée... Jean-Philippe Blondel a une écriture faussement simple qui éveille toujours en moi un intérêt et un questionnement durable. Victor, le personnage principal, jeune provincial, vient d'obtenir brillamment son bac. Il a postulé pour entrer en hypokhâgne au prestigieux lycée D. à Paris, qui a accueilli favorablement sa demande. A la rentrée 1984, il intègre donc une classe pour "les purs-sangs", ceux à qui l'on répète en boucle qu'ils constitueront l'élite de la Nation. Perçu par ses... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
07 janvier 2015

Oh les amoureux !

J'ai enchaîné avec un autre roman de Frédérique Martin au titre tout aussi énigmatique. Il s'agit du premier vers d'un poème de Sully Prudhomme, "Le vase brisé". Une strophe introduit chaque grande partie du récit, le lecteur progresse dans la découverte du poème en même temps qu'il avance dans la narration jusqu'au dénouement final qui révèle le lien entre le roman et le poème. C'est une construction intéressante, un des atouts de ce roman épistolaire qui met en scène Zika et Joseph, un couple de septuagénaires, contraints de se... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
06 janvier 2015

sauf quand on les aime...

Evidemment, la prof de Lettres qui sommeille en moi, a tout de suite été interpelée par ce titre ! Un bout de phrase! Une proposition subordonnée mais où est la principale  ? Il vous faudra attendre la dernière page pour la trouver, cette principale, dans les quelques dernières lignes très émouvantes.Sur la couverture, quatre fenêtres... Dans le roman, quatre personnages habitent le même immeuble, trois jeunes adultes et Monsieur Bréhel, un homme âgé,perclus d'habitudes comme on peut être perclus de rhumatismes.Claire, Juliette... [Lire la suite]
Posté par Albertine22 à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :